Hommage au soldat Aldiouma Dioumandé Coulibaly

Publié le par Paddygenéalo

Aujourd'hui, en recherchant un homonyme disparu au cours du naufrage de l'Athos, je suis tombé sur la fiche de ce soldat.

On ne sait pas grand chose de lui, sinon qu'il était né à Saraféré, ce qui correspond à une localité de la boucle du Niger, compatible avec le bureau de recrutement Issa-Ber porté sur la fiche.

On sait qu'il est mort à l'hôpital de Mont-de-Marsan, de suicide. Hélas, la fiche ne dit rien de ce qu'il s'est passé entre deux.

Le 75è BTS auquel appartenait ce soldat a participé à des combats très durs en 1918. Y a-t-il été blessé? Malheureusement, le journal de cette unité n'est pas accessible en ligne mais on a un indice par le nombre de fiches indexées: 27 (au 23/04/2015) pour des décès entre l'été et l'automne 18, ou mieux par  les 111 soldats listés morts pur la France sur le site Mémorial GenWeb.

De plus, il semblerait que le 75è BTS ait participé à l'offensive Mangin de juillet 18 et y ait subi de lourdes pertes. J'ai trouvé sur le net une page qui évoque ces combats.

Voilà qui expliquerait que le soldat Aldiouma en soit arrivé là, à préférer quitter ce monde, bien loin de chez lui, dans un hôpital français.

Et presque un siècle plus tard, j'ai, quant à moi, honte de constater que mon pays lui a refusé la mention "Mort pour la France".

75 BTS (source : http://167e.regiment.free.fr/167eregimentinfanteriejuillet1918.html)

75 BTS (source : http://167e.regiment.free.fr/167eregimentinfanteriejuillet1918.html)

Publié dans 14-18

Commenter cet article