Un drôle d'outillage (épisode 2)

Publié le par Paddygenéalo

Cet article fait suite à un autre… Il a pour but de conter l’enrichissement (ou la métamorphose en « usine à gaz ») de la petite feuille de tableur où j’avais, presque par inadvertance, commencé mon arbre généalogique et, sans le savoir, construit une numérotation des individus y figurant, laquelle se révèlerait quasi identique à celle de Sosa-Stradonitz, mais ça, c’est bien plus tard que je l’ai découvert.

L’exportation au format gedcom, nécessaire pour alimenter Geneanet mais aussi pour vérifier mes données en utilisant un logiciel gratuit allait se révéler un peu plus compliquée à mettre en œuvre que ce que j’avais imaginé. Certes, un fichier gedcom n’a rien de bien complexe dans son principe (du moins pour quelqu’un qui a un long passé technique dans le domaine du traitement de l’information) mais de là à savoir le produire immédiatement à partir de mon tableur, il y avait quelques étapes à franchir.

Trouver un descriptif du format

A priori, un petit coup de Google et hop… Eh bien non, pas si simple. Très vite, on s’aperçoit qu’il y a bien un standard mais qu’il y a une foule d’implémentations, plus ou moins compatibles entre elles. La page Wikipedia est intéressante quand on veut connaître d’où vient le gedcom mais elle ne donne guère d’information sur le standard lui-même. Pour cela, le site qui m’a été utile est celui d’un amateur de généalogie qui a eu la bonne idée de construire une page présentant le format gedcom. Elle m'a été d'un grand secours.

A partir de là, je savais à peu près à quoi devait ressembler un fichier gedcom. Voici un exemple.

0 HEAD
1 SOUR Wobgho
2 VERS 6.07 - exp
2 NAME myWobgho GED
2 CORP WOBGHO International
3 ADDR http://paddygenealo.over-blog.com/
2 DATA paddygenealo.gwb
1 DATE 27 MAR 2015
1 TIME 15:24:12
1 FILE paddy.ged
1 GEDC
2 VERS 5.5
2 FORM LINEAGE-LINKED
1 CHAR UTF-8
0 @I0@ INDI
1 NAME Paddy/GENEALO /
1 SEX M
1 FAMC @FI1I2@
1 BIRT
2 DATE 28 JUN 1885
2 PLAC Douai,59178,Nord,Nord-Pas-de-Calais,France
0 @I1@ INDI
1 NAME Oldtimer/GENEALO /
1 SEX M
1 OCCU Commerçant
1 FAMC @FI3I4@
1 FAMS @FI1I2@
1 BIRT
2 DATE 5 JAN 1853
2 PLAC Douai,59178,Nord,Nord-Pas-de-Calais,France
0 @I2@ INDI
1 NAME Albertine/DELEXEMPLE/
1 SEX F
1 FAMC @FI5I6@
1 FAMS @FI1I2@
1 BIRT
2 DATE 22 AUG 1853
2 PLAC Sotteville les Rouen,,Seine-Maritime,Haute-Normandie,France
0 @I5@ INDI
1 NAME Benoit/DELEXEMPLE/
1 SEX M
1 OCCU Affréteur
1 FAMS @FI5I6@
1 BIRT
2 DATE 05 FEB 1820
2 PLAC Chauny,02173,Aisne,Picardie,France
1 DEAT
2 DATE 26 APR 1903
2 PLAC Landas,59330,Nord,Nord-Pas-de-Calais,France
0 @I6@ INDI
1 NAME Marcelle/LANCETRE/
1 SEX F
1 FAMS @FI5I6@
1 BIRT
2 DATE 18 JAN 1822
2 PLAC Marchiennes,59375,Nord,Nord-Pas-de-Calais,France
1 DEAT
2 DATE 1900
0 @FI1I2@ FAM
1 MARR
2 DATE 21 AUG 1884
2 PLAC Douai,59178,Nord,Nord-Pas-de-Calais,France
1 HUSB @I1@
1 WIFE @I2@
1 CHIL @I0@
0 @FI5I6@ FAM
1 MARR
2 DATE 2 JUN 1850
2 PLAC Douai,59178,Nord,Nord-Pas-de-Calais,France
1 HUSB @I5@
1 WIFE @I6@
1 CHIL @I2@
0 TRLR

Bon, je savais donc comment ça devait se présenter. Seulement voilà, mon petit fichier n’était pas fait pour ça. Il manquait par exemple la notion de famille, indispensable pour lier les individus entre eux. J’ai donc dû définir une norme pour identifier les familles : je décidais qu’une famille serait « F » suivi de « I » suivi du numéro du père (c’est là que j’étais content d’avoir réinventé le Sosa, sauf que je ne le savais pas encore) suivi de « I » (encore) et du numéro de la mère

Heureusement pour moi, mon expertise passée dans la structuration des données m’avait fait créer une table des lieux avant même d’en avoir vraiment besoin et je pouvais donc l’enrichir facilement pour ajouter le code postal, le code INSEE, le département et aussi le pays car la Belgique n’était pas loin…

Evidemment, la production du fichier gedcom ne pouvait être faite que par programme. Là encore, j’imagine que c’est à peu près impensable pour la plupart des gens mais je trouvais cela plutôt amusant et sans grande difficulté technique (enfin, si on accepte l’idée d’essayer, de corriger, réessayer, etc…).

Par la suite, la petite procédure toute simple est devenue moins simple. Tiens, nous voilà partis sur un épisode 3 !

Publié dans Généalogie

Commenter cet article