Sosa 666

Publié le par Paddygenéalo

Et voilà... Un tweet qui attire l'oeil, on ne sait pourquoi, et on se met à lire un post de quelqu'un d'inconnu, dont on n'a jamais vu encore le blog et on se retrouve à suivre son chemin.

Cette fois, c'est un présumé diabolique sosa 666 qui en est l'objet. Alors, moi, curieux, je me dis qu'il faut regarder et qu'avec un peu de chance, je connais ce fameux 666, comme ce fut le cas pour le 1000, autre quête un peu arbitraire.

Eh bien non, je ne le connais pas ce 666.

 

Enfin si, un peu. Car si mon sosa 666 m'est inconnu, je sais qui est mon sosa 333, sa fille. Et donc, je sais que 666 s'appelait probablement, si on écarte l'hypothèse de l'enfant illégitime vers 1700 dans un village du nord de la France, Lesage.

Lesage pour un présumé diabolique, pouvait-on espérer mieux? C'est donc à partir de ce que je sais de sa fille, Mare Catherine Lesage, que je peux bâtir des suppositions à propos de 666.

Marie Catherine a vécu à Lecelles au début du XVIIIè siècle. Or les registres de ce village ont été relevés par Mme Bury et ce travail remarquable a été versé aux archives départementales du Nord qui ont eu la bonne idée de les proposer en ligne en complément des registres numérisés.

Je sais donc qu'elle a eu un enfant, a priori le premier, en 1720, mais malheureusement pas de trace de son mariage, que l'on peut donc estimer à 1719 environ (les registres de baptême existent mais pas d'enfant du couple avant).

 

Sosa 666

Toujours grâce à Mme Bury, je peux savoir qu'elle a été mariée deux fois: avec Antoine Lecomte, mon ancêtre comme elle, puis avec Pierre Michel Deltrois. Pour ce second mariage, on a la date du 09 août 1729 mais l'acte ne précise pas que les deux époux sont veufs. Cependant, il n'y a plus d'enfant du couple Lecomte-Lesage après 1727. Le dernier est nommé Philippe Joseph dans le registre de Lecelles et je me demande bien pourquoi Mme Bury l'a nommé Estienne dans son relevé, mais il faudrait que j'aille chercher dans le registre des sépultures. D'ailleurs, ce registre de sépultures, je l'ai parcouru à la recherche du décès d'Antoine Lecomte, en vain. Peut-être est-il mort à Saint-Amand-les-eaux: le registre de sépulture concernant la période de 1727 à 1729 ne nous est pas parvenu. Je retiendrai donc qu'Antoine Lecomte est décédé avant l'été 1729.

D'ailleurs c'est un autre acte de mariage qui nous apprend que Marie Catherine est décédée avant 1762 puisque son second mari s'est marié (pour la troisième fois) à Saint-Amand en juillet 1762, et là il est bien précisé qu'il est veuf de Marie Catherine  Lesage.

Sosa 666

Tout compte fait, ma sosa 333, fille du fameux 666, ne m'est pas si inconnue que cela et même, pour une ancêtre vieille de trois siècle je dirais que j'ai pas mal d'information.

Mais 666 alors? L'hypothèse selon laquelle il avait pour nom de famille Lesage est très vraisemblable. J'ajouterai même qu'il vivait certainement à Lecelles car il n'y a pas de Lesage dans les villages voisins qui ont fait l'objet de relevé fort complets, grâce à Mme Bury mais aussi à Mme Dessaint (Yvette qui a déjà été citée citée ici et que bien des généalogistes amateurs, souvent ses cousins au dixème degré ou environ, peuvent remercier).

J'en resterai donc à un certain Lesage, qui aurait vécu à Lecelles à la fin du XVIIè siècle et peut-être au début du XVIIIè (si tant est qu'il ait réchappé de l'hécatombe de 1709). C'est maigre, mais c'est assez pour lui enlever tout caractère diabolique.

Et puis, il porte d'autres numéros sosa pour pleins de descendants, mes lointains et inconnus cousins (que je salue).

Publié dans Généalogie

Commenter cet article