"H" comme Hasard

Publié le par Paddygenéalo

J’avais pensé à d’autres thèmes pour cette lettre « H ». Entre des lieux où sont nés des ancêtres, comme Hélesmes dans le Nord, ou des sujets connexes comme la Houille (qui m’aurait permis de relier un article lu dans le challenge avec un vieux post de ce blog), j’ai longtemps cherché sans être bien convaincu.

Et puis subitement, ça s’est imposé. C’est donc le hasard qui l’a emporté. Le hasard en généalogie fait parfois bien les choses : nous avons tous été pris d’un intérêt subit en parcourant un registre à la recherche d’un acte introuvable et tombant soudain sur un nom connu. Cela m’est encore arrivé ce dimanche alors que je profitais d’avoir un peu d’avance dans mon abécédaire pour rattraper mon retard dans l’indexation des poilus de l’arrondissement de Douai pour l’autre défi, le #1J1P (ou « un Jour un Poilu) qui vise à indexer avant le 11 novembre 2018 les soldats morts pour la France durant la Grande Guerre.

Le soldat de 2è classe Emmanuel Caron a été tué le 5 juin 1916. Quelqu’un avait déjà indexé sa fiche, mais je dresse un inventaire des soldats de l’arrondissement en notant en particulier les références d’actes de naissance et de décès. Dans le cas présent, j’en ai profité pour signaler une petite erreur : la fiche indiquait comme lieu de décès « secteur de Cavannes » alors qu’il fallait lire « secteur de Tavannes » et opter pour une commune, en l’occurrence Eix pour rester cohérent avec ce qui est fait sur le site MemorielGenWeb. Fin de la digression.

En effet, c’est bien de mon arbre généalogique qu’il est question ici. En l’occurrence, il ne s’agit pas d’un ancêtre mais d’une parente somme toute assez proche puisque c’est une grand-tante de ma propre grand-mère. Je connaissais déjà son existence et j’avais bien les références de ses actes de naissance et de mariage mais j’ignorais tout de son décès. A vrai dire, je n’avais pas tellement cherché mais pour peu qu’une personne ait changé de domicile, il est assez difficile de la retrouver. Marie Rose Aldegonde Briffault est née 16 avril 1826 à Aniche. Sa sœur Catherine, mon ancêtre, née en 1832, aura son dernier enfant qui deviendra mon arrière-grand-mère en 1874(1).

C’est donc en consultant le registre de Masny pour l’année 1920 qu’un nom m’est apparu.

"H" comme Hasard

Sur le coup, et même si cela a éveillé mon attention, je ne savais pas si c’était une parente. Alors, j’ai vérifié mon arbre : oui, c’était bien le cas et oui, c’était une information que je n’avais pas. Aurais-je pu la trouver par une recherche logique ? Je le crois, du moins s’il s’était agi d’une ancêtre directe ou si j’avais mis la même énergie à établir les branches collatérales. En effet, Marie Rose Aldegonde était veuve depuis 1893(2) et est allé vivre chez sa fille, du moins c’est ce que je suppose(3) où son décès est survenu, à un âge pour l’époque fort avancé de 95 ans. Or le domicile de sa fille m’était connu et il était assez commun en ce temps là qu’une veuve aille vivre chez sa fille.

Mais voilà, je n’avais pas cherché. Et c’est donc le hasard qui m’a permis de compléter ma connaissance de cette branche de mon arbre.

  1. Chose curieuse, il y a deux Catherine Briffault à Auberchicourt, cousines qui ont épousé des Delval bien qu’il n’existe pas de parenté entre les maris, du moins à un degré qui m’aurait permis de l’identifier
  2. En fait, c’est en creusant un peu suite à la présente découverte que j’ai identifié le décès en 1893 de son mari, qui n’est d’ailleurs pas correctement reporté dans les tables
  3. Il faudrait effectuer des recherches, je n’ai pas trouvé trace du décès de sa fille Louisa, qui est donc survenue après 1932 à Masny ou à une date indéterminée ailleurs.

Publié dans ChallengeAZ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article