"R" comme Raison, Charles

Publié le par Paddygenéalo

C’est une des énigmes de mon arbre généalogique. Il s’appelait Jean Raison et c’est surtout par son acte de décès qu’il m’interpelle.

"R" comme Raison, Charles

Il est donc dit âgé de 96 ans(1) et natif de l’Auvergne quand il décède à Vendegies-aux-Bois en 1745. Si je ne me suis trompé nulle part, c’est son petit-fils Jean François Raison qui arrive à Marchiennes, c’est-à-dire chez mes ancêtres. Mais, ce n’est pas par Marchiennes, c’est-à-dire via ma grand-mère maternelle qu’il m’est relié mais par Flines-lez-Râches, soit donc via ma grand-mère paternelle.

J’ai vérifié les données dont je dispose me reliant à ce lointain ancêtre : certains actes me manquent, en particulier la naissance en 1792 à Beuvry-la-Forêt de Jean Baptiste Delannoy (mon sosa 92) mais il n’y a aucun registre de cette année-là aux Archives Départementales(2). C’est donc par son acte de mariage que peut s’établir sa filiation, laquelle me relie donc au fameux Jean Raison.

 

"R" comme Raison, Charles

Enfin, pas tout de suite… Jean Baptiste Delannoy est le fils de François Delannoy et Marie-Anne Raison. Mais cette génération là est à Bouvignies, dont les archives nous sont parvenues (et me sont familières) et ainsi j’ai pu vérifier l’acte de mariage et surtout le baptême de Marie Anne Raison, qui eut lieu le 23 janvier 1773 ainsi que son acte de décès le 15 juin 1823 qui rappelle clairement sa filiation.

"R" comme Raison, Charles

Nous voilà donc rapprochés de Jean Raison, dont Marie Anne est l’arrière-petite-fille. Enfin, ce n’est pas si simple : elle est née et à vécu à Bouvignies soit tout de même une bonne cinquantaine de kilomètres(3) de Vendegies-aux-Bois, autant dire un autre monde au XVIIIè siècle. Par chance, non seulement tous les actes la concernant sont arrivés à nous, mais il en va de même pour ceux de son père. C’est lui, Charles Raison qui a fait le chemin. Il est né en 1748 à Vendegies-aux-Bois, s’est marié à Bouvignies en 1772 et est décédé à Marchiennes en 1829. Cet acte de décès nous apprend son métier : il était tisserand(4). A son mariage, il est chaudronnier.

"R" comme Raison, Charles

Mais un chaudronnier, au XVIIIè siècle, qu’est-ce donc ? Eh bien c’est un fabricant et commerçant d'ustensiles ménagers. Tiens, tiens… Est-ce donc ce métier qui lui a fait prendre la route et arriver ainsi à Bouvignies et Marchiennes ? C’est plausible, mais malheureusement à peu près impossible à prouver. D’autant qu’avec lui, il me faut aller voir les registres d’une commune de l’avesnois, auant dire le bout du monde. Charles est le fils de Jean François dont seul l’acte de décès m’est connu : le registre le plus ancien de Vendegies-au-Bois commence en 1737. On y apprend que lui aussi était chaudronnier et qu’il avait soixante-quatorze ans, ce qui place sa naissance en 1705 et donc ne laisse guère d’espoir de retrouver ses baptême et mariage.

La boucle est presque bouclée : le dit Jean François est cité au décès de son père en 1745, sur l'acte cité en haut de cette page.

Quant à savoir d'où exactement il était originaire, ce Charles Raison, c'est une autre histoire. Je l'avais fait naître au Puy en Velay, sans doute parce que d'autres l'ont dit avant moi, j'ai enlevé cette référence parce qu'elle n'est pas documentée et que finalement, même la mention "natif de l'Auvergne" est assez douteuse. En effet, ce n'est pas en Auvergne que l'on trouve le plus de Raison(5), et même on n'en trouve pas tellement là-bas. Peut-être une enquête à faire...

 

  1. Cet âge de 96 ans peut laisser perplexe. Néamnoins, la longévité de sa descendance immédiate pousse à l'admettre.
  2. On passe directement du registre de baptêmes de 1791 aux naissances de 1793. Sans doute un registre a-t-il été tenu, même en ces temps de Révolution mais il ne semble pas nous être parvenu.
  3. 46,8km par les routes secondaires, il est probable que c’était à peu près la même chose à l’époque, soit en prenant comme unité la journée de marche à au moins deux jours.
  4. L’un des déclarants est son fils Pierre François, lui aussi tisserand et domicilié à Beuvry. L’acte précise la naissance à Vendegies, arrondissement d’Avesnes.
  5. Plusieurs sites proposent des cartes montrant la répartition géographique des noms de famille, parmi eux http://www.geopatronyme.com indique indique parmi les départements où ce nom est le plus représenté le Nord et le Pas-de-Calais.

Publié dans ChallengeAZ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article