"S" comme Saméon

Publié le par Paddygenéalo

Pour la lettre « S », ça ne venait pas. J’avais d’abord pensé au Séquana mais non seulement c’est quand même hors sujet mais surtout il y a déjà quelques posts ici-même. Je me suis donc résolu à changer de plan. C’est là que c’est devenu compliqué. De noms de famille commençant par cette lettre, j’en ai bien sûr, mais ils n’ont été portés par personne dont je sache assez pour l’évoquer ici.

Quant à un thème… J’ai pensé aux surprises que l’on trouve en explorant sa généalogie. Comme tout le monde, j’en ai. Mais là aussi, pas de quoi aller bien loin car souvent ce sont des ancêtres fort anciens qui n’ont guère laissé de trace.

Et puis, ça s’est imposé. Evidemment Saméon. Un autre lieu. J’ai toute une lignée qui a porté le nom Lasser, devenu Lassère au XIXè siècle, probablement parce qu’un officier d’état civil s’est dit que c’était la « bonne » façon de l’écrire(1). Il a probablement transcrit comme il entendait et comme il pensait que ça devait s’écrire. Est-ce grave ? Un peu en ce sens que la signification première du nom est ainsi perdue, mais comme de toute manière plus personne ne la connaissait, on ne peut pas dire que ce soit très important. Quoi qu’il en soit, c’est bien sous le nom de Lassère que ma grand-mère paternelle est née.

Décès de Jean Baptiste Lasser (Saint Amand les Eaux 02/07/1849)

Décès de Jean Baptiste Lasser (Saint Amand les Eaux 02/07/1849)

Naissance de Désiré Lasserre fils de JB Lasser (Saint Amand les Eaux 31/10/1830)

Naissance de Désiré Lasserre fils de JB Lasser (Saint Amand les Eaux 31/10/1830)

Comme rien n’est simple, mes plus anciens ancêtres connus à Saméon ne sont pas de cette branche là mais de celle de ma grand-mère maternelle. Mais cette lointaine aïeule, née en 1661, s’est mariée et a vécu dans un autre village, à Sars-Et-Rosières. On ne peut évidemment pas exclure que certains de ses ancêtres soient aussi ceux de mon autre grand-mère, mais on arrive à des époques fort anciennes où les documents manquent.

Mon plus ancien ancêtre Lasser dont je sois sûr de la naissance à Saméon est Amand Lasser(2), né le 15 mars 1720 et décédé, toujours à Saméon le 25 mai 1785. Son fils, Pierre Joseph, fut tourneur en bois, puis marchand. Et Désiré Lassère, mon trisaïeul fut ouvrier menuisier dans la seconde moitié du XIXè siècle. En consultant mes notes, j’ai vu  qu’il y a un Désiré Lassère décédé à Denain en 1918 avec une remarque « mais est-ce le même ? ». Or depuis que j’avais remarqué cela, les registres de Denain de cette époque ont été mis en ligne : l’acte ne précise pas de filiation et le fait naitre le 1er novembre 1829 à Saint-Amand-les-Eaux alors que j’ai le 31 octobre 1830(3). Or il n’y a pas d’autre Lasser ou Lassère né à cette date et dans cette ville. Aucun doute possible, c’est bien lui ! Encore une fois, rouvrir un vieux dossier a permis de compléter les données.

Naissance de Désiré Lassère né Lasserre fils de Lasser (Denain 29/01/1918)

Naissance de Désiré Lassère né Lasserre fils de Lasser (Denain 29/01/1918)

Je connais quatre générations de Lasser à Saméon, mais j'ai consommé bien des lignes à parler des noms qui changent sans que l'on sache bien pourquoi. Et me voilà parti de Saméon, comme l’on fait mes ancêtres. Est-ce un destin ?

  1. Une vérification de l'acte de naissance, puis de celui de décès, de la soeur aînée de Désirée, prénommée Eugénie, montre qu'elle est Lassert tant à sa naissance à Lecelles qu'à son décès à Flines-lez-Râches... Rien n'est simple.
  2. Son père Nicolas Lasser est décédé à Saméon en 1761 mais je ne connais que son acte de décès, même si son mariage à Saméon en 1715 est sûr.
  3. La naissance a été déclarée le 1er novembre 1829, soit le même jour un an plus tôt que ce qui est écrit dans l’acte de décès, mais je constate que beaucoup des actes dressés à Denain, occupée, sont bien moins complets qu’en temps de paix.

Publié dans ChallengeAZ

Commenter cet article