«Z » comme Zut j'ai oublié la Baïse et l'Escaut

Publié le par Paddygenéalo

A moins que ce soit « j’ai retrouvé la Baïse et l’Escaut ». La participation au Challenge AZ m’a en effet permis de constater que ce sous-titre de mon blog ne passait pas, la faute à un paramétrage Overblog où ce que l’on met en première page n’est pas automatiquement repris et est même remplacé par ce qui ne devrait être qu’une indication de catégorie pour les moteurs de recherche. J'ai remis cela en ordre.

Mais effectivement, je n’ai utilisé ni la Baïse(1) ni l’Escaut(2) dans les titres de mes posts. Le second est pourtant présent, plusieurs fois, mais indirectement. Alors oui, j’aurais pu, j’aurais peut-être dû, utiliser ces deux mots, sans doute la Baïse m’aurait-elle donné pas mal de fil à retordre alors que pour l’Escaut, c’est plutôt la difficulté de cerner un sujet qui m’aurait perturbé.

Mais enfin, chacun l’aura compris, ce titre n’est qu’un prétexte. Car, arrivé à la fin de l’alphabet, vient le temps d’un bilan.

On peut voir cela de plusieurs façons : c’est pas mal de temps passé à rédiger mais aussi à compiler des informations, à compléter les données et à corriger aussi. D’un autre côté, c’est donc un progrès dans la connaissance : les corrections, les petites modifications et surtout les branches entières découvertes.

De ce point de vue, l’ajout le plus notable est ma branche américaine. Mon post de la lettre « E » m’a permis de découvrir ce qu’était devenue cette cousine dont le passage à Ellis Island est enregistré. Il m’a du coup aussi fourni le sujet de la lettre « L ». Mais le « Challenge » ne m’a pas laissé beaucoup de temps pour creuser un peu plus de ce côté-là, il faudra le faire, au calme, plus tard.

Oui, j'ai beaucoup utilisé le "je", cette fameuse première personne du singulier. Mais enfin, c'est le principe du blog.

Le Challenge AZ, c'est 28 posts (26 jours dont deux avec une version anglaise) et certains jours, je n’étais pas très inspiré…Mais cela fait partie du jeu : un post par jour, y compris quand on n’a rien à dire. Ce qui est bien, c’est que l’on est amené à regarder à nouveau des branches où la poussière était en train de s’accumuler et à y voir surgir des évidences qui étaient par le passé restées bien cachées, grâce à un document qui n’avait pas été vu parce qu’il n’était pas accessible en ligne(3). D’autre fois, c’est une réflexion qui amène à remettre en cause ce qui est écrit, comme pour Charles Raison qui serait décédé à 96 ans en 1745 : je doute de plus en plus de son origine auvergnate, même si elle est indiquée par écrit.

Au moment de terminer ce « Challenge » 2016, je suis bien incapable de dire si je renouvellerai l’expérience. Ce sera forcément autrement(4) : cette année, je me suis lancé au dernier moment, en n’ayant jamais beaucoup d’avance, et sans thème particulier. Il serait sans doute possible de recommencer l’exercice sur les mêmes bases mais j’ai la conviction qu’il vaut mieux s’y prendre à l’avance. Et puis, ça fait durer le plaisir.

La Baïse à Condom (sur projetbabel.org)

La Baïse à Condom (sur projetbabel.org)

L'Escaut à Bouchain (sur projetbabel.org)

L'Escaut à Bouchain (sur projetbabel.org)

  1. La Baïse est un affluent de la Garonne, qui traverse le département du Gers. Elle définit notamment la limite ouest de la commune de Castéra-Verduzan.
  2. L’Escaut est un fleuve qui prend sa source en France et rejoint la Mer du Nord en traversant la Belgique. Il a évidemment été fréquenté par mes ancêtres bateliers.
  3. Je pense là à l’acte de décès de Désiré Lassère, à Denain en 1918
  4. J'ai donné une piste sur Twitter mais rien ne prouve à ce stade qu'elle se concrétisera

Publié dans ChallengeAZ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article