Détaché article 6

Publié le par Paddygenéalo

A force de trouver des mineurs morts loin de chez eux mais pas au front, ni dans un des nombreux hôpitaux de l'arrière, j'ai essayé de comprendre.

Sur certaines fiches Mémoire des Hommes, il est précisé "Article 6". Celle d'Edouard Delhaye, né à Erre(59) le 25/07/1885, et donc de la classe 1905 au recrutement de Cambrai, en est un exemple particulièrement évident.

Détaché article 6

La fiche matricule d'Edouard Delhaye apprend qu'il a été mobilisé en août 1914 et incorporé qu 164è RI à compter du 11 août 1914, puis passé au 101è RI le 16 juillet 1916 et qu'il est ensuite détaché aux mines de Blanzy le 25 mai 1917.

En substance, l'article 6, publié au Journal Officiel le 19 août 1915 dit que le ministre de la guerre est autorisé à affecter les soldats, "chefs d'industrie, ingénieurs, chefs de fabrication, contremaîtres, ouvriers" à l'arrière là où ils seront plus utiles à l'effort de guerre.

Le besoin en charbon, alors qu'un grande partie du bassin minier du Nord était occupée par les allemands, devait particulièrement se faire sentir puisque le cas particulier des mineurs est évoqué. Dans les autres métiers, il faut qu'ils aient une expérience d'au moins un an: elle est réduite à six mois pour les mineurs. De même, alors qu'une commission paritaire, en nombre égal de représentants du patronat et des ouvriers, est instituée, le cas des mines situées en régions occupées est explicitement prévu, la réduisant à un membre de chaque partie adjoint à une commission militaire des mines.

On dit aussi que ces affectations à l'industrie, et aux mines, commenceront par les réservistes territoriaux, puis par les militaires territoriaux et enfin que l'on aura recours aux militaires d'active, à commencer par les pères de familles des classes les plus anciennes.

Extrait du JO du 19/08/1915

Extrait du JO du 19/08/1915

Quant à savoir si Edouard Delhaye, détaché aux mines de Blanzy et décédé le 10 décembre 1917 à Montceau-les-Mines, remplissait ces conditions, c'est peu probable.

En effet, son acte de naissance ne porte pas la mention d'un mariage, et il n'y a pas d'enfant naturel dont il serait le père, du moins dans les registres d'Erre et d'ailleurs, cela aurait-il été pris en compte?

Il semble donc que l'on ait considéré qu'un mineur était plus utile à l'effort de guerre dans une mine du Massif Central que dans une tranchée de la Meuse.

Mais alors, pourquoi ne pas l'avoir déclaré "Mort pour la France" ?

Publié dans 14-18

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article