Filae

Publié le par Paddygenéalo

L'annonce par Filae, aka Genealogie.com, de l'indexation complète de l'état civil du XIXè siècle a quelque peu agité le landerneau généalogique. Des avis contrastés ont circulé: certains adorent, d'autres rejettent sans réserve.

Mon propos ici n'est pas de donner un avis, de peser des pour et des contre: cela a été fait ailleurs et je ne ferais que répéter et n'ajouter qu'un tout petit grain de sel.

J'ai essayé Filae et je vais dire ce que j'ai trouvé, ou pas. J'ai recherché dans mon arbre des endroits où il me manquait au moins une date.

Bon, commençons par évacuer le sujet qui fâche: non, il n'y a pas tout le XIXè siècle. Cela a été dit notamment par les tweets de genealogie.com et donc, on ne peut pas se plaindre. Tant pis pour ma branche Gersoise qui est la seule où le XIXè siècle soit assez peu dense.

Ensuite, pour tester, on pourrait attaquer les données peu complètes d'un arbre et en particuliers les branches collatérales. Oui, mais voilà: ça ne me passionne pas. Du moins pas en systématique. Il y a déjà plus de 4500 individus dans mon arbre, à quoi bon en ajouter encore autant? D'ailleurs, plutôt que de suivre la descendance complète d'un ancêtre, j'aime autant indiquer un arbre dont c'est la lignée principale. L'hypertexte est tout de même le vrai point fort du web, on l'oublie parfois.

Donc, que me restait-il? Pas grand chose... J'ai sélectionné les ancêtres (sosa) pour lesquels il me manquait une date, soit parce que j'avais renoncé à la chercher, soit parce qu'elle semblait impossible à découvrir. Et puis un collatéral, un seul, pour voir.

Ces recherches, pour la plupart, concernent des bateliers: en effet, mon grand-père est né sur le bateau "L'Egalité" "stationné dans la rivière d'Oise" à Chauny. Au passage, par curiosité j'ai cherché son nom sans succès(1). Par leur activité, les bateliers naissaient (et mourraient parfois) là où se trouvait le bateau, sans se soucier des difficultés que cela allait créer à leurs descendants généalogistes.

Voici la liste de mes ancêtres ayant servi de test. Sauf indication contraire (ou lieux très connus), il s'agit du Nord.

  • Benoit Bernard (né le 27/07/1826 à Nivelle) et Marie Rosine Raviart (née à Nivelle le 14/04/1836), mariés à Nivelle le 12/05/1859: a priori, on est dans la cible mais ils sont introuvables, peut-être simplement parce qu'ils seraient décédés au XXè siècle. La dernière trace que j'ai trouvée d'eux est datée de 1890. Rien de plus via Filae.
  • Fideline Deregnaucourt (née le 18/12/1830 à Flines les Râches). Rien de plus via Filae, mais elle est vraisemblablement dédédée bien après 1900.
  • Louis Joseph Raviart (né le 06/03/1794 à Nivelle) et Angélique Dufresne (née le 29/05/1806 à Nivelle), mariés le 17/07/1835 à Nivelle. Pour eux non plus, Filae n'apporte rien et les dates de décès restent inconnues.
  • Angélique Eugénie Watteau (née le 07/01/1786 à Arras), marié le 07/10/1812 à Condé sur Escaut. Pour elle, Filae me propose l'état civil reconstitué de Paris. Comme il ne contient aucune autre indication que le nom de la personne, on ne peut pas avoir de certitude absolue mais ce décès en date du 1er mai 1834, avec tous les prénoms concordants me paraît être le bon. Cette fois, Filae a aidé, mais pas via son indexation du XIXè siècle.
Filae
  • Jean François Wibaut (né à Maulde le 21/04/1793) et Marie Julie Delpierre (née à Flines les Mortagne le 09/06/1800), mariés le 27/07/1817 à Nivelle. Je ne sais toujours pas où est mort Jean François Wibaut(2) mais pour son épouse, Filae m'a aidé. Il n'était pas illogique de penser qu'elle avait fini ses jours à Marchiennes où sa fille Joséphine épouse en 1844 François Joseph Groulez(3), mais je ne l'avais pas fait.
  • Charles François Delpierre (né à Flines les Mortagne le 17/05/1781) et Marie Augustine Derampe (née à Flines les Mortagne le 21/06/1778), mariés à Saint Amand les Eaux. Eux aussi, comme leur fille citée plus haut, devaient être recherchés à Marchiennes. Sauf que Filae connait François Joseph Delpierre... Du coup, pour Marie Augustine, j'ai fait deux recherches: via Filae et "à l'ancienne" via les tables décennales. La second méthode s'est avérée plus efficace et rapide car point de Derampe dans Filae parce que le décès est enregistré au nom de Derempe(4)...
  • Anne Joseph Desion (née à Carvin le 15/09/1758), marié à Meurchin le 12/09/1786 avec Louis Joseph Vilette, batelier du corps des bateliers de Lille. Tous leurs descendants seront bateliers, jusqu'au XXè siècle. Il n'était pas évident de trouver qu'elle était décédée à Douai en 1815. Sur ce coup là, l'indexation de Filae permet de s'y retrouver plus vite.

Voilà, c'est tout ce que j'avais en stock pour tester ce fameux XIXè indexé (sauf oubli). La pêche n'est pas miraculeuse, mais intéressante néanmoins. A part la dernière, j'aurais pu trouver ces informations en m'acharnant un peu.

Maintenant, pour le fun, un cas de collatéraux. Pour eux, comme dit plus haut, je ne cherche pas toujours à compléter les informations, sauf cas particuliers où j'ai essayé de tracer la descendance d'un ancêtre.

Cependant, comme on s'intéresse ici au XIXè siècle, les éventuels "cousins" retrouvés sont forcément, du moins à l'échelle généalogique d'assez proches parents. Cela valait bien un petit test.

J'ai jeté mon dévolu sur Jean Baptiste Bernard, né à Nivelle le 27/03/1833 à propos duquel je ne savais pas grand chose, et j'avais même une erreur sur le nom de sa conjointe(5). Alors, c'est vrai, je prends un patronyme très courant, mais qu'y puis-je? C'était celui de mon grand-père. Du coup, Filae me propose 596 résultats sur la période 1866-1920(6), et encore j'ai pu limiter la recherche à l'année 1866 pour laquelle je savais que mon arrière-arrière-grand-oncle était en vie.

Donc, je fais chou blanc...Mais pas tout à fait: parmi les trop nombreuses réponses que me propose Filae, j'ai découvert le décès d'un enfant, prénommé Arthur, enregistré à La Bassée le 24/05/1866(7). En revanche, pour son épouse Elise Foretz, rien. Et pour cause, elle est indexée sous le nom Lefebvre car c'est ainsi qu'elle a été enregistrée à la naissance. Pour le coup, Filae n'avait que peu de chance de l'indexer en Foretz puisqu'il n'y a pas de mention marginale: c'est l'acte de mariage qui permet de faire le lien, mais çà, les généalogistes en ont l'habitude. Quant à son décès, pas de trace, mais pour elle aussi, on est sans doute là au XXè siècle.

Voilà, mon test est terminé. Il n'est sans doute pas très représentatif mais il existe.

Le butin est assez maigre, et pour moi, peu incitatif à poursuivre. Aucune branche n'a été "débloquée" mais pour cela, du moins au XIXè il aurait fallu disposer du Gers. Le fait est que mon échantillon, essentiellement pris dans ma branche batelière est un peu atypique mais c'est bien dans les cas où on rencontre un lieu insoupçonné que l'indexation présente un réel intérêt.

Elle n'est pas la panacée, mais apporte une aide, en particulier à ceux qui n'ont pas encore remonté leur arbre bien loin, où qui sont bloqués très vite. Tiens, à ce sujet, je me suis amusé à rechercher mon arrière grand père Clotère Charlemagne Bernard dont à l'époque je n'avais pu identifier le lieu de naissance qu'avec un peu de chance orientée (il est né à Pontoise, qui est un point de passage important à proximité du confluent de l'Oise et de la Seine, et les archives municipales ont créé un site(8)). Ses prénoms permettent de limiter le nombre de résultats mais si Filae propose bien son mariage à Condé-sur-Escaut en 1890, pas de naissance. Sans doute parce que ce sont les archives municipales de Pontoise, et pas les archives départementales.

En conclusion, un bilan mitigé, pas incitatif pour moi à m'abonner, d'autant qu'en ce moment, je passe plus de temps à l'indexation des poilus qu'à étoffer mon arbre généalogique.

PS: Je me rends compte que j'ai oublié une précision d'importance! Si je ne suis pas rebuté par les recherches dans les registres originaux, c'est en grande partie grâce au site Geneachtimi(9) qui propose, en mode collaboratif, une indexation partielle de l'état civil du département du Nord, et pas seulement pour le XIXè puisque certaines communes ont des registres remontant à la fin du XVIè siècle.

  1. Il était prénommé Lyonnel, ça devrait aider à le trouver. Mais peut-être les images de l'année 1899, dont la mise en ligne n'est pas très ancienne n'ont-elles pas été traitées
  2. Des façons d'écrire Wibaut, dans le Nord, il y en a plus d'une et manifestement le module phonétique de Filae les ignore
  3. Groulez, ça en revanche, c'est de Marchiennes, et même seulement de là. C'est sûrement venu de quelque part mais on ne sait pas d'où
  4. Encore une fois, le module phonétique ne réunit pas Derampe et Derempe... Francophone?
  5. Un coup d'oeil sur les données de ma soeur m'a permis de corriger ce que j'avais noté il y a fort longtemps et jamais vérifié.
  6. En mettant Bernard et Jean Baptiste, sans aucun autre filtre, on obtient 169224 résultats, 29822 en ajoutant la période 1866-1922, 6374 en ne gardant que Baptiste, 366 en éliminant les naissances et en filtrant sur la région Nord (596 correspond à cette recherche avec Jean Baptiste en prénom) et encore 142 en ne gardant que les décès. Mais 1949 si j'enlève le filtre géographique, ce qui n'est pas aberrant pour un marinier.
  7. Un autre Arthur naitra la même année le 21 octobre à Ligny en Barrois. Il était d'usage d'attribuer le prénom d'un enfant décédé à celui qui arrivait ensuite.
  8. Dans le même environnement logiciel que celles de Douai (tant mieux pour moi) mais elles aussi sans lien ark.
  9. Geneachtimi propose un forum (j'ai peu participé ces derniers temps...) et une indexation partielle, donnant par registre les années et les pages concernées. Le site était initialement concentré sur le Nord et le Pas de Calais, avec quelques échanges sur la Belgique, il est depuis un certain temps (deux ans?) étendu à la Picardie suite à la disparition d'un site plus spécialisé et à la migration de ses animateurs vers Geneachtimi. En ce qui concerne cette indexation, elle est collaborative et chacun peu participer (je le fais régulièrement, en particulier à l'occasion de mes recherches pour celle de Mémoire des Hommes, un jour un poilu).

Publié dans Généalogie

Commenter cet article

Valérie 13/12/2016 12:30

j'ai testé aussi et vu que dans mon arbre le XIXe est quasi complet, je me suis penchée sur l'arbre d'une amie.
Je suis plutôt mitigée... Il y a quand même pas mal d'erreurs...
Déjà, il semblerait que les indexeurs de Filae aient séché les cours de paléographie car il y a quand même beaucoup d'imprécisions dans la recopie des noms. j'ai du jongler et imaginer toutes les graphies possibles pour retrouver certains actes alors que c'était bien écrit dans l'acte en question.
Ensuite, plusieurs fois, c'est le nom du père du marié qui est renseigné dans l'union...
Et pour toute une commune, ce n'est pas la bonne qui est indiquée dans l'index.
Donc, j'essaie de trouver le maximum d'infos tant que c'est gratuit mais je continuerai par la manière plus "traditionnelle" ensuite.

Valérie 13/12/2016 15:01

J'ai même essayé de chercher des personnes pour lesquelles je connaissais les 3 dates naissance, mariage, décès et je n'ai pas réussi à les retrouver....
j'ai pourtant essayé plein de graphies possibles mais introuvables... A croire qu'ils ont oublié d'indexer certains registres...

Paddygenéalo 13/12/2016 13:12

Merci d'avoir pris la peine de partager! J'ai l'impression que nous avons rencontré le même genre de soucis... Et ce n'est que le XIXè, le besoin de paléographie n'est pas sévère!

Roland 12/12/2016 11:38

Merci pour le lien