Pecquencourt 14-18

Publié le par Paddygenéalo

Au tour de Pecquencourt donc... Un lieu familier où je suis passé souvent, sans m'arrêter, si ce n'est pour jouer au basket contre les locaux. Bizarrement, c'est la couleur verte qui me vient à l'esprit, sans doute le sol de la salle de sport. Normalement, c'est le noir du charbon qui devrait s'imposer tant, au moins à l'époque de la Grande Guerre, c'était une cité minière.

Parmi les 64 personnes dont les noms figurent au monument ou au livre d'or, j'ai pu retrouver le métier de 44, et parmi eux 29 étaient mineurs! Il est donc incontestable qu'à la veille de la guerre, Pecquencourt était une localité dédiée à l'exploitation du charbon.

On trouve aussi au monument plusieurs civils, ainsi que quelques soldats non combattants, en général "détachés aux mines", et comme un peu partout quelques soldats décédés après leur retour et pour lesquels il n'existe pas toujours une fiche sur Mémoire des Hommes.

Peut-être certaines archives locales pourraient-elles éclairer la disparition des civils. Certains sont décédés en octobre 1918, donc probablement victimes de combats opposant les armées alliées avançant et l'armée allemande en retraite.

Le cas d'Albert Stoffel mériterait sans doute plus d'investigation; il est mort à Douai, à l'âge de 17 ans, en 1917.

Pecquencourt 14-18
Source Lille-3 Photo ancienne du monument

Source Lille-3 Photo ancienne du monument

Pour en savoir plus:

Liste des personnes :

Publié dans 14-18

Commenter cet article