Sosa 125 Elisabeth Aldegonde Tribout

Publié le par Paddygenéalo

Nous sommes le 17 mars, c'est Paddy's Day. et c'est aussi l'anniversaire de ma sosa 125 (soit l'arrière-grand-mère de ma propre arrière-grand-mère) dans une branche où le seul représentant masculin avant moi est son fils Charles Briffault. Cette branche là, ce sont plutôt des notables.

Examinons donc l'acte de baptême de mon ancêtre:

Sosa 125 Elisabeth Aldegonde Tribout

Cet acte est déjà riche d'enseignements. Il donne la profession des parents: ce sont des censiers(1), pas de simples paysans donc. Ce constat est renforcé par ce que l'on dit du parrain (qui est "clerc") et de la marraine: "lesquels ont répondu le savoir et ont signé avec moi". Des gens instruits donc, à une époque où la quasi totalité de la population, et en particulier les paysans, sont illettrés.

Nous disposons ensuite d'un acte de mariage. La lecture de l'acte paraîtrait presque anodine, si n'était mentionnée la présence du curé de Marcq-en-Baroeul  et sans doute la date, le 12 juillet 1792, soit en pleine révolution. Le plus instructif est qu'il s'agit là d'un double mariage puisque non seulement Elisabeth Aldegonde Tribout épouse Antoine Louis Briffault mais le même jour son frère Louis Hyacinthe Joseph Tribout épouse Marie Claire Briffault. Tout cela sent très fort des intérêts que deux contrats de mariage ont certainement consolidés(2).

De ce mariage naîtront huit enfants, plus ceux qui seraient morts en bas-âge et qui m'auraient échappés.

Il n'est pas inintéressant de s'arrêter un instant sur la naissance du premier enfant du couple.

Sosa 125 Elisabeth Aldegonde Tribout

Charles Louis Briffault, qui deviendra mon sosa 62, naît le 26 mars 1793, et l'officier d'état-civil qui enregistre cette naissance n'est autre que Charles Philippe Buisset, dont le nom figure déjà sur l'acte de baptême cité plus haut puisqu'il est le parrain de la jeune mère! On précise d'ailleurs que les époux sont fermiers et domiciliés à le cense du marais, sise à Auberchicourt.

Le passage de l'ancien régime à la république ne semble pas avoir beaucoup modifié l'organisation sociale... Les notables sont restés les notables. D'ailleurs, plus tard, Charles Louis épousera à son tour une Guillemot, famille de notables aussi. Ce n'est qu'ensuite, au cours du XIXè siècle que cela bougera.

Enfin, Elisabeth Aldegonde Tribout quittera ce monde le 23 avril 1851. Ce sera encore un Buisset qui enregistrera le décès en qualité d'officier d'état-civil.

Sosa 125 Elisabeth Aldegonde Tribout
  1. En langue picarde, le censier est le fermier. Dans l'usage moderne, il désigne le paysan comme ailleurs le mot fermier. Au XVIIIè siècle, c'est celui qui détient un titre d'exploitation agricole mais il n'est pas forcément lui-même acteur des travaux des champs.
  2. Contrats que je n'ai pas, faute de les avoir cherchés

Publié dans Généalogie

Commenter cet article