Le Challenge AZ 2017 est bouclé

Publié le par Paddygenéalo

Voilà, c'en est fini du rituel consistant à écrire, à l'avance si possible (et comme on peut sinon), et à poster, en le programmant pour qu'il soit en ligne dès potron-minet, un article chaque jour. Le blog va redevenir calme.

Mais je voulais ajouter ce post-scriptum. En effet, les différents articles parus au cours de ce mois de juin n'ont guère d'intérêt pris isolément, surtout pour un public extérieur. J'ai choisi de consacrer ce Challenge AZ à ceux de ma famille, au sens large, qui sont tombés au cours de la Grande Guerre, à laquelle j'ai de fait consacré plus de temps qu'à la généalogie classique depuis un bon moment. Mon objectif était de donner un aperçu de l'hécatombe au travers de cousins et oncles le plus souvent d'une parenté pas tellement éloignée, sans trop aller chercher des cousinages généalogiques(1) lointains.

De plus, il faut bien considérer que le parti-pris consistant à mettre en avant l'un ou l'autre à chaque lettre fait oublier certains de ceux qui auraient pu aussi être évoqués à l'occasion d'une lettre qui offrait trop de possibilités.

Bien sûr, il y a des regrets, bien sûr il y a des posts dont je ne suis pas satisfait... Et puis certains qui me tiennent plus à coeur. Parmi eux, évidemment la lettre R, arbitrairement à Rouen, ville de garnison du 36 RI auquel fut affecté mon grand-père, soldat de la toute fin de la guerre, lui qui était "de l'autre siècle". Et aussi le G, petite entorse à la règle que je m'étais fixée mais indispensable le jour du centenaire du naufrage du Séquana.

Mais à la fin, une vue d'ensemble dont je me dis qu'elle ne doit pas être bien différente de ce que chacun pourrait faire en recherchant au delà du cercle familial proche ses parents tombés entre août 1914 et novembre 1918, voire un peu plus tard(2).

Je vais pouvoir reprendre mon indexation, à ma façon, des soldats de l'arrondissement de Douai (3), et ceux du Burkina(4) aussi. C'est sensiblement plus long à faire que de juste remplir le formulaire sur le site mais tellement plus enrichissant.

 

 

  1. Mais sans y échapper complètement
  2. Car il faut aussi prendre en compte les blessés qui ont succombé après, voire bien après l'armistice
  3. La commune de Lallaing est en cours, il ne manque plus beaucoup de monde...
  4. En ce moment, j'indexe les soldats nés (ou supposés nés) en 1891, encore quelques uns à faire aussi...Mais là, il faut arriver à identifier les lieux de naissance, ce qui n'est pas simple.

Publié dans 14-18, ChallengeAZ, Généalogie

Commenter cet article