S comme Souain

Publié le par Paddygenéalo

Avec Souain, les collègues annotateurs de Mémoire des Hommes ne seront pas perdus. A ce jour, 18209 fiches de soldats tombés à Souain-Perthes-lès-Hurlus sont indexées, et cela va encore augmenter. Avec un tel nombre de tués en un seul lieu, chaque français peut probablement revendiquer un cousin plus ou moins proche tombé là.

Je m’en connais deux. L’un est Florent Blanchard déjà cité à la lettre « B », et aussi à la lettre « J », initiale du prénom de son fils, tué en mai 1940 aux Pays-Bas. C’est donc l’autre qui sera le sujet de ce jour.

Si les Blanchard appartiennent à ma branche paternelle, Joseph Henri Constantin Delval appartient lui à ma branche maternelle et était cousin issu de germain de ma grand-mère, et donc d’une parenté un peu plus éloignée que Jules Alexandre, le « D » du présent challenge.

Ces Delval n’étaient pas des paysans, c’est à cette lignée qu’appartient un autre Delval évoqué l’an dernier pour le « C » du Challenge, comme « croqueteur de grès », mais plutôt des ouvriers ou artisans si l’on préfère. Il n’y a donc rien d’étonnant à les retrouver dès le début de la révolution industrielle là où sont installées les usines, et les mines.

Joseph est né à Bruille-lez-Marchiennes, mais il est dit habiter Monchecourt au moment du recrutement, puis à Aniche en 1909. Tout cela est dans un rayon de 3 km. En revanche, son mariage, en 1908, a lieu à Graincourt-lès-Havrincourt, encore une commune rurale du Pas-de-Calais dont j’ignorais jusqu’au nom… et qui eut la malchance d’être sur la ligne de front un peu plus tard, et d’être presque totalement détruite au point d’être classée en zone rouge après 1918, avec une population réduite de moitié. Selon l’acte de mariage, Joseph est domicilié à Monchecourt : on peut donc supposer que c’est en 1909 que tout le monde s’installe à Aniche(1), où sa veuve, Octavia Thelliez décèdera en 1955. Le couple eut trois enfants dont deux furent ensuite « adoptés par la Nation » (2).

S comme Souain

On sait de Joseph, parce que c’est indiqué sur les actes de naissance de ses enfants, ainsi que sur son acte de décès, qu’il exerçait la profession de chaudronnier(3). On peut supposer qu’il ne s’agit déjà plus d’un artisan ou ouvrier qui fabrique des chaudrons, mais plutôt, dans le sens moderne, d’un ouvrier qui fabrique, ou participe à la fabrication, de pièces plus ou moins creuses. Peut-être d’ailleurs, s’agissait-il d’une activité liée au charbon : la Compagnie des mines d’Aniche disposait en effet d’un atelier de chaudronnerie.

Quand il disparaît le 7 mars 1915 à Souain, Joseph Delval laisse donc une veuve et deux orphelins, ce qui est alors, hélas, une triste banalité. Son acte de décès, transcrit à Aniche en 1921, après un jugement rendu par le tribunal d’instance de Douai, n’apprend pas grand-chose : il confirme la disparition du soldat et entérine son décès, fixé à cette date. Il précise, bien sûr, « Mort pour la France », et soldat au 201è RI, ce qui n’est pas dit sur sa fiche matricule mais bien en revanche sur la fiche Mémoire des Hommes.

Le JMO de ce régiment, à la date du 7 mars (210è journée de guerre) fait état de 199 blessés, 56 tués et 49 disparus. Il contient pour les deux journées suivantes des listes nominatives des pertes. Bien des noms me sont familiers dans ces longues listes, peut-être d’autres cousins, pas encore identifiés y figurent-ils.

Situation selon le JMO

Situation selon le JMO

  1. Il n’y a qu’une dizaine de kilomètres entre Aniche et Graincourt-lès-Havrincourt
  2. La seconde n’a pas en marge de son acte de naissance cette mention d’adoption par la Nation, elle est en effet décédée en bas âge. Sa sœur aînée et son frère se marièrent respectivement en 1932 et 1937 : ils ont peut-être eu des descendants mais on touche là aux limites de ce que la généalogie autorise, en arrivant à l’époque contemporaine.
  3. Il est dit « mécanicien » lors de son mariage, ce qui est surprenant puisqu’il est déjà chaudronnier sur sa fiche matricule, antérieure.

Publié dans 14-18, ChallengeAZ, Généalogie

Commenter cet article