Présentation du blog

Publié par Paddygenéalo

Généalogie

Je n'ai pas le culte des ancêtres. Je me moque de savoir si je descends du seigneur ou de ses serfs. D'ailleurs, c'est forcément des deux.

C'est en me souvenant du monuments aux morts de l'école normale de Douai, puis en le cherchant sur internet, que je suis tombé sur le site des archives municipales et là sur l'acte de naissance de mon grand-père.

Voilà, c'est aussi bête que ça, l'arbre commençait.

les articles généalogistes sont dans la catégorie "Généalogie"

14-18

Je n'avais pas d'intérêt particulier pour la guerre de 14, la fameuse "Grande Guerre". Non, juste quelques souvenirs de 11 novembre, sans brume, quand nous allions en rangs par deux, déposer quelques fleurs au bas de l'immense monuments aux morts de l'école normale. Car il était immense.

Je comprends maintenant, bien des années, et même des décennies, plus tard ce qui liait tellement nos instituteurs à ce monument. C'est à leurs pères, aux compagnons de leurs pères, que nous allions rendre hommage.

C'est à cause de la généalogie, où j'étais aussi tombé par hasard et un peu à cause de ce fameux monument aux morts, qu'elle est revenue vers moi, cette satanée guerre. Les nuits de Flandres de "Voyage", c'est une chose mais découvrir l'existence d'un cousin d'une grand-mère pour s'apercevoir que celui-ci a disparu en 1915 dans la Marne, au village martyr Le Mesnil les Hurlus, probablement pulvérisé par un obus, c'est autre chose.

Les articles sur ce sujet sont dans la catégorie "14-18"

Le Séquana et ses tirailleurs "sénégalais"

Encore un coup du hasard... C'est la guerre de 14 qui m'a conduit à connaître le site Mémoire des Hommes et là, un jour, à m'étonner de ne pas trouver le moindre Ouédraogo. Et c'est ainsi, en cherchant d'autres noms que j'ai découvert ce naufrage. Quant aux Ouédraogo, il y en a... Sauf qu'à l'époque on a considéré que un prénom.

Le 8 juin 1917, le Séquana, en provenance de Buenos Aires et de Dakar, était torpillé par un sous-marin allemand (UC-72), près de l'île d'Yeu à 5 milles au sud de la pointe des Corbeaux..

Une centaine, 98 selon ce qu'on trouve dans les archives, de tirailleurs "sénégalais" y périrent. La plupart d'entre eux venaient de l'actuel Burkina Faso.

On trouvera une intéressante discussion sur le forum 14-18 C'est à partir des informations qui se trouvent là que j'ai commencé à creuser.


Les articles relatifs au Séquana sont dans la catégorie "Séquana"