Retour sur l'indexation de Cuincy

Publié le par Paddygenéalo

En septembre dernier, j'ai indexé les fiches Mémoires des Hommes liées à Cuincy. A l'époque, j'avais dû émettre une hypothèse pour l'un des noms figurant au monument: celui d'Amand Schricke, pour qui j'avais noté que son lien avec Cuincy restait à démontrer mais que j'avais gardé ce soldat car il était le seul portant ce nom référencé sur Mémoire des Hommes.

Depuis, un évènement fortuit m'a amené à revoir cette position. En indexant Lambres, autre commune du douaisis, j'ai trouvé des Courmont, nom qui ne m'était pas inconnu, puisque c'était celui du grand-père de mon ami d'enfance(1). Je n'ai pas trouvé de lien entre ceux de Lambres et lui mais grâce à Geneanet(2) j'ai bien trouvé celui que j'ai connu. Or, son épouse, que j'ai évidemment connue au même moment, portait le nom Schricke, ce que tout aussi évidemment j'ignorais jusqu'à cette récente découverte.

Donc, si mon raisonnement est correct, le Schricke du monument de Cuincy serait en réalité Benoît Amand Schricke selon l'état-civil, né à Steenvoorde le 02/03/1889 et décédé à Cuincy le 16/11/1923. A première vue, c'est bizarre mais en réalité beaucoup de noms figurant sur les monuments sont ceux de soldats décédés bien après la fin des hostilités.

Benoît Amand Schricke a épousé à Cuincy le 06/06/1919 Marie Louise Frémaux: l'acte de ce mariage précise que les deux filles de Marie Louise, nées en 1911 et 1913 sont ainsi légitimées. Le couple aura une autre fille, née en 1921

Extrait de l'acte de l'acte de mariage légitimant les deux enfants (3)

Extrait de l'acte de l'acte de mariage légitimant les deux enfants (3)

Une conséquence de cette légitimation est que les deux soeurs (et peut-être la troisième) furent "adoptées par la Nation" le 28/04/1928(4).

Ce dernier évènement apporte une explication à l'inscription au monument aux morts de Cuincy. Bien que survenu relativement longtemps après la fin de la guerre, le décès du soldat Schricke a été considéré comme lié à sa participation au conflit mondial.

Voilà une erreur corrigée, encore qu'en la matière, il faille rester prudent. Sans doute le juge de paix serait-il la consultation des archives des délibérations du conseil municipal de Cuincy où fut décidée l'inscription d'Amand Schricke.

(1) Jean-Pierre, beaucoup trop tôt disparu, un jour où j'étais à des milliers de kilomètres.

(2) L'arbre geneanet qui m'a permis d'établir le lien est celui d'une cousine de cette famille, avec qui j'ai pris contact. Un autre arbre, plutôt des Schricke, comprend des éléments complémentaire, comme l'adoption par la Nation. Je ne cite pas directement ces arbres car on est ici à la limite de ce qui est communément admis comme relevant du domaine public.

(3) J'ai préféré occulter les dates

(4) La référence est probablement en série R10 aux AD Nord

Publié dans 14-18, Lieux

Commenter cet article