Indépendance

Publié le par Paddygenéalo

C’est de la guerre d’indépendance américaine qu’il s’agit. Je connais depuis assez longtemps l’existence de Nicolas Joseph Groulez, né à Marchiennes, Nord, le 5 décembre 1755. Son baptême est d’ailleurs essentiel dans son destin.

Indépendance

Son parrain est un certain Pierre Joseph George dont je ne sais à peu près rien, sinon qu’il était soldat, et qu’il est né en 1738 (ou environ) à Marchiennes lui aussi. Probablement est-ce lui qui a été baptisé le 26 novembre 1738(1) : sa marraine est une Groulez, on peut donc penser à une possible proximité entre les familles.

Ce qui est certain, c’est que le parrain et le filleul figurent sur la liste des hommes de la compagnie Tardy de Montravel au sein du Régiment de Metz. Un autre soldat originaire de Marchiennes y figure aussi, engagé  le 3 février 1776, Alexandre Dussart. Nicolas Groulez est lui engagé le 1er février. Pierre Joseph George figure en seconde position dans le liste de l’unité, sans doute était-il sous-officier(2).

 

Les combattants français de la guerre américaine (Gallica et aussi Geneanet)

Les combattants français de la guerre américaine (Gallica et aussi Geneanet)

C’est ainsi que celui qui est un cousin issu de germain de mon sosa 224 François Joseph Groulez partira combattre les anglais en Amérique, sous les ordres de Rochambeau. Je me suis longtemps demandé s’il n’avait pas été tué là-bas car je ne trouvais aucune trace de lui en France par la suite, et les autres généalogistes s’intéressant aux Groulez n’avaient pas plus de succès. J’en étais là lorsque j’envisageais de lui consacrer un petit article à l’occasion de ce Challenge AZ. Petit car finalement, la matière manquait.


C’était sans compter sur les miracles ! Et le miracle, c’est de chercher « Groulé Nicolas » sur Geneanet, de constater que quelqu’un a fait un relevé des mariages de Charente Maritime et que le dit relevé contient le mariage d’une fille, Marie Françoise, d’un certain Groulé Nicolas et d’une inconnue nommée Marie Magdeleine Tauzin. Et le tout en un lieu où je n’aurais pas été chercher : Le Château D’Oléron. Les parents de la mariée sont décédés mais les rédacteurs de l’acte ont eu la bonne idée de préciser les dates et le lieu, c'est-à-dire le même Château d’Oléron. Il restait à vérifier le décès : non seulement l’âge de ce Nicolas Groulé, 51 ans, correspond bien à « mon » Groulez mais en plus, il est dit né à « Marcheinne », département du Nord. Cette fois, je peux laisser éclater ma joie : j’ai enfin retrouvé le Groulez de la guerre d’indépendance !

 

Indépendance
Indépendance

Mais ce n’est pas fini ! Le voilà marié et père de famille. Et Geneanet m’indique un autre Groulé qui serait mort à Pointe-à-Pitre ! En effet, l’acte de décès en question est celui d’un certain Jean Auguste Groulé, militaire décédé à l’hôpital de Pointe-à-Pitre et qui serait né à Château, île d’Oléron le 22 novembre 1806. Heureusement, les archives de Charente-Maritime ne sont pas trop difficiles à utiliser et j’ai vite fait de m’assurer que c’est bien le fils de Nicolas. Malheureusement, à ce stade, impossible d’en savoir plus : il semble bien exister un dossier le concernant à Vincennes mais il faut se rendre sur place pour le consulter. Ce n’est pas grave, ça peut bien attendre un peu.


Et la mariée ? Eh bien oui, la mariée est née à Besançon. Donc direction les archives du Doubs, où surprise, rien sur Besançon ! Les archives de la ville sont disponibles sur leur propre site et pas sur celui du département. Heureusement, ces archives municipales, bien qu’utilisant encore un autre logiciel, me semblent simples et j’y trouve assez facilement ce que je cherchais. En prime, les tables décennales m’apprennent l’existence d’une autre sœur : Marie Antoinette(3) née en 1805.


Une troisième sœur apparaît, malheureusement par l’intermédiaire des tables décennales de décès à Château d’Oléron, que j’ai parcourues pour voir si on n’y trouvait pas trace d’autres Groulez. Un peu plus tard, je devais découvrir qu’il n’y avait pas d’autre enfant, du moins d’autre enfant vivant, grâce à un document Google intitulé «état des pensions».

 

Indépendance

Il n’y avait donc pas d’autre enfant vivant en 1819 quand cet état a été dressé. L’ainée est née à Strasbourg où les parents se sont mariés. Malheureusement, les archives en ligne du Bas-Rhin ont réussi à être les pires de France…On verra une autre fois…


Mais je n’en avais pas tout à fait fini. Les archives d’outremer sont largement reprises elles aussi sur Geneanet (non, je ne suis pas payé pour faire de la pub). Et elles m’indiquent un mariage entre une certaine Antoinette Groulé et un certain François Favier. Sans surprise, ce dernier est lui aussi militaire. Et la mariée, qui a presque 40 ans, est bien la fille de Nicolas(4). Dans la foulée, je découvrirai son décès en 1859 à Alger. Quant à son mari, il a eu la bonne idée de se voir décerner la Légion d’Honneur et son dossier dans la base Leonore indique un décès en 1866, sans malheureusement préciser le lieu.


J’en resterai là, ce qui ne veut pas dire que la quête est terminée. Antoinette ne semble pas avoir été mariée antérieurement, la première fille Marie Madeleine est décédée à 20 ans, Jean Auguste semble bien être mort célibataire et sans enfant(5) mais il reste Marie Françoise dont le connais le mariage avec Xavier Mosse mais dont je perds aussitôt la trace. J’ai bien fini par retrouver le père, pourquoi m’échapperait-elle ? Et puis, si j'ai bien retrouvé la trace du Groulez de la guerre d'indépendance, je ne sais toujours pas ce qu'il a fait là-bas, ni comment on le retrouve capitaine, commandant des canonniers vétérans(6) sous l'Empire.

 

  1. Registre 5 Mi 23R014 vue 979 (aux AD Nord)
  2. Supposition mais pas officier puisque la liste des commandants figure en tête et ce sont, sans surprise uniquement des nobles.
  3. Née en 1805, fille d’un soldat de l’Empire, il ne doit pas s’agir d’un hommage à la reine guillotinée.
  4. La rédaction de l'acte de mariage ne fait pas état d'un mariage antérieur.
  5. Sous réserve de ce que son dossier à Vincennes pourrait révéler
  6. Pour le régiment de cannoniers vétérans on pourra consulter un autre site
Carte des lieux de ce Challenge AZ

Illustration de couverture, citadelle d'Oléron ( CC BY-SA 1.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4812508 )

Publié dans ChallengeAZ, Généalogie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article